Le noyaux dur humain à l’épreuve de la transmission d’entreprise

austin-ban-14620

Les hommes et les femmes qui font l’entreprise sont souvent absents des analyses concernant les enjeux de sa transmission ou de sa reprise. Dans le cas des PME, qui se caractérisent par l’existence d’un Noyau dur humain doté de compétences critiques, cette non prise en compte est dommageable.

Pour ne pas déstabiliser ce Noyau dur, sans renoncer pour autant au changement souvent nécessaire, le repreneur doit faire preuve de discernement et de doigté. Certaines « perles rares » doivent absolument être repérées et fidélisées.

Le sujet vous intéresse ? 

Lisez l’article « Le noyau dur humain à l’épreuve de la transmission » écrit par Lynda Saoudi paru dans la revue Entreprendre & Innover 2012/2 (n° 14)


La transmission d’entreprise vous intéresse ? 

Achetez le numéro de la revue Entreprendre & Innover consacré à ce sujet

Lynda Saoudi, « Le noyau dur humain à l’épreuve de la transmission »,
Entreprendre & Innover 2012/2 (n° 14), p. 30-39.
DOI 10.3917/entin.014.0030
——————————————————————————————————————–

Les points forts :

  • Dans les PME, certains hommes ou certaines femmes sont « clef » pour la
    pérennité de l’entreprise.
  • Or ils peuvent avoir envie de la quitter à l’occasion d’une vente ou d’une
    transmission.
  • Mettre en place un management « durable » de ce Noyau dur humain est
    crucial pour la réussite de la transmission.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s