Appel à communication n° 44 : La transformation numérique dans l’éducation et l’accompagnement de l’entrepreneuriat

Éditeurs : Wadid Lamine, Alain Fayolle, Franck Barès, Olivier Toutain Thématique du numéro spécial

Échéancier :

Soumission des textes au plus tard le 30 août 2019

Parution en septembre 2020

Téléchargez tout l’appel en français

Dowlaod the call in English


Le déploiement d’une culture digitale, qualifiée de quatrième révolution, génère des effets sans précédent sur l’accès à l’information et aux services, les relations sociales, le travail, la coopération, l’innovation. Cet élan de transformation massif s’effectue à un rythme asynchrone, qui place en difficulté les institutions politiques, éducatives et législatives. Élément moteur de la transformation digitale, l’intelligence artificielle et le big data occupent une place grandissante dans des secteurs d’activités majeurs : « L’intelligence artificielle sera partout comme l’électricité »1 (Cédric Villani). Dans un récent rapport de prospective sur l’intelligence artificielle2, l’éducation figure parmi les 15 secteurs d’activités considérés comme les plus impactés en France aujourd’hui. Proche par nature des questions d’éducation et de formation, les pratiques d’accompagnement des entrepreneurs ne sont pas exemptes de ces transformations.

Aujourd’hui, le déploiement des technologies digitales dans l’éducation se déroule surtout par la porte de l’outil ou de la méthode innovante expérimentale, dont les effets sont très peu mesurés pour le moment. Cette nouvelle robotisation, basée sur l’usage de données massives sans frontière et hautement personnalisables, génère de nouvelles approches basées prioritairement sur la recherche de solutions d’améliorations de la formation par la technologie (par exemple le renforcement du parcours de formation ultra personnalisé), au risque de tomber dans le piège réductionniste du « technosolutionisme3 ». Pourtant, cette révolution digitale en cours remet en question beaucoup plus globalement nos modèles d’éducation et d’accompagnement des entrepreneurs : quel sens donner à l’éducation et à l’accompagnement entrepreneurial 4.0 ? Dans cette optique quelles sont les connaissances visées par le formateur ou l’accompagnateur ? Et, par voie de conséquence, comment former et accompagner le futur entrepreneur ? Enfin, comment évaluer l’impact des formations et des pratiques d’accompagnement 4.0 ?

La transformation digitale révèle ainsi de nombreuses opportunités et challenges, en particulier concernant : 1/ le formateur-accompagnateur de demain ; 2/ l’usage des outils et des données massives ; 3/ l’éthique liée à l’information et la connaissance. Dans un futur proche, la robotisation et l’automatisation libérera du temps pour le formateur et l’accompagnateur. Que faire de ce temps disponible ? Utilisé de manière vertueuse, il pourra par exemple accentuer le rôle de facilitateur et d’expert du formateur et de l’accompagnateur qui agiront prioritairement sur le développement des capacités humaines reliées à l’esprit critique, la créativité, la coopération et aux émotions4. Cependant, l’introduction de ces nouvelles technologies dans les processus de formation et d’accompagnement renvoie le formateur, l’accompagnateur et les organisations dans lesquelles ils travaillent vers leurs propres compétences et la nécessité de développer des équipes pluridisciplinaires composées d’informaticiens, d’analystes de données, de

De même, l’usage de chatbots et de plateformes collaboratives, les formations thématiques en ligne, l’auto-évaluation et la prise de conscience de son auto-efficacité, l’apprentissage par l’expérience immersive (réalité virtuelle, jeux vidéo), le traitement et l’analyse des données socio-économiques digitales, le développement qualitatif et hors frontière des échanges avec les parties-prenantes potentielles de sa future activité entrepreneuriale, … sont autant d’illustrations, non exhaustives, qui ouvrent de réelles opportunités pour améliorer nos pratiques de formation et d’accompagnement, à condition de l’avoir décidé, choisi. Car ces technologies, qui matérialisent une nouvelle forme d’intelligence, demeurent des mécaniques basées pour l’essentiel sur l’usage d’algorithmes sophistiqués. En d’autres termes, ce sont des outils dont la responsabilité de l’usage et des effets produits incombe à son utilisateur humain.

Par ailleurs, la transformation digitale génère des questions éthiques fondamentales, très pragmatiques chez le formateur et l’accompagnateur : comment identifier la fiabilité des informations collectées ? En quoi ces informations constituent-elles de réelles connaissances utiles pour l’apprentissage et le développement de ses compétences et de son projet entrepreneurial ? Comment accéder à toutes les informations sans devoir s’affranchir de droits d’accès via des entreprises privées ? Comment mobiliser des informations libres de droit ?…

1 L’Obs n°2782,
2 Intelligence artificielle, Etat de l’art et perspectives pour la France,
3 Randy Bass, ‘The Impact of Technology on the Future of Human Learning Bass’, Change,The Magazine of Higher Learning, 2018. 4 Parmi les ouvrages et articles récents sortis sur le sujet, voir notamment :
– Alexandre, Laurent. La guerre des intelligences. JC Lattès, 2017.
– Picq, Pascal. L’Intelligence artificielle et les chimpanzés du futur. Odile Jacob, 2019
– Cavanaugh, John. « Alchemy, Innovation, and Learning, in 2025 ». EDUCAUSE Review 52, no 1 (2017).


Cet appel à contribution vise à stimuler les échanges entre les chercheurs, les enseignants et les praticiens de l’accompagnement. Il entend faire émerger des contributions théoriques et pratiques et engager une discussion sur la manière dont les universités, les écoles de gestion, les structures d’accompagnement et les autres acteurs de l’accompagnement et de la formation des entrepreneurs peuvent répondre à ces nouveaux enjeux.

Cet appel, qui vise à explorer l’impact des transformations digitales et des évolutions sociétales sur la formation et l’accompagnement entrepreneurial a pour but d’accueillir les propositions qui traiteront, entre autres, des sujets suivants :

L’identification des enjeux, challenges et opportunités générés pas l’irruption des technologies digitales dans le champ de la formation et des pratiques d’accompagnement de l’entrepreneuriat : … EN SAVOIR PLUS , LIGNE ÉDITORIALE, CONSIGNES AUX AUTEURS,… : téléchargez en cliquant ICI