Appel à communication n°48 : L’utilité des concepts et outils (à la mode) en entrepreneuriat – Approche critique

Éditeurs : Nathalie CARRE, Saulo DUBARD BARBOSA, Alain FAYOLLE, Fabienne BORNARD


La profusion d’outils, de concepts, de méthodes, d’injonctions (“il faut être agile”, “il faut pivoter”, “il faut scaler”…) est à la fois une ressource importante pour les acteurs de l’écosystème entrepreneurial (incubateurs, accompagnateurs, entrepreneurs…) mais également une source de simplification importante et une forme de conditionnement qui parfois, peut entraîner de mauvaises décisions lorsque ces outils et méthodes sont mal utilisés. Le choix du « bon outil » et son utilisation adéquate peuvent également générer du stress pour les entrepreneurs qui s’interrogent sur quoi utiliser, quand, comment et pour quoi faire ! 

Les approches critiques permettent d’interroger ce phénomène. Il peut s’agir de déconstruire les pratiques et outils considérés comme « allant de soi ».

La critique, c’est encore accepter et valoriser une posture de réflexivité, qui repose sur la capacité du chercheur, de l’enseignant ou du praticien réflexif à problématiser les pratiques entrepreneuriales et à interroger sa propre interprétation d’une réalité qu’il contribue à façonner. Enfin, la critique permet d’accepter la multitude de rationalités des pratiques et outils entrepreneuriaux (i.e. ne pas se limiter à la finalité instrumentale de la performance).

Alors, que signifie véritablement cette propension à mettre systématiquement en avant tel ou tel outil/concept, à développer un langage techniciste et véhiculant largement des mots et des notions d’une autre culture et d’un continent différent ? Le roi est-il nu à ce point qu’il se réfugie dans un univers fermé mais aussi protecteur ? Dans ce numéro de la revue, nous souhaiterions avoir une approche distanciée, voire résolument critique, de ces pratiques en adoptant un triple regard, celui de la recherche, de l’enseignement et de la pratique. Cet appel à contribution vise, en conséquence, à stimuler réflexions et échanges autour des questions liées à l’utilisation des outils, techniques et méthodes de gestion et de management dans le champ de l’entrepreneuriat.


Échéancier :

Soumission des textes au plus tard le 30 janvier 2020

Parution en septembre 2021

Téléchargez ici l’appel à communication en anglais et en français/Download here the call for papers in English and French

Soumission sur notre plateforme :

2 commentaires

  1. les outils et méthodes ont des fonctions variées et parfois complexes.

    il y a me semble t il 3 fonctions et non dites :
    – attirer les créateurs vers telle ou telle structure alors que la concurrence fait rage ( fonction de différenciation marketing) .
    – rassurer le créateur abimé par sa subordination salariale et / ou son chômage ( fonction de rassurance dans le processus de vente)
    – rassurer le consultant souvent faiblement formé à la relation d’accompagnement entrepreneurial et parfois sous pression de résultats quantitatifs que les outils permettraient d’accélérer ( fonction de rassurance des management et des équipes d’accompagnement)

    si quelqu’un coecrire qqch la dessus je suis partant (et si la revue est OK 😉)
    me contacter en MP.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.